Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
baramalice

CAPRICE C'EST FINI (6 et fin)

caprice japonnais

QUAND LES GRANDS-PARENTS S'EN MELENT

 

Au bout de ce long temps d'échanges, une maman intervient, prise également dans l'émotion.
Son mari est présent. Ils ont un enfant de 4 ans, qui est en permanence pris dans la séduction des grands-parents maternels, surtout la grand-mère, laquelle passe systématiquement derrière le "non" de la mère ou du père, pour donner à l'enfant ce qu'il réclame, que ce soit un jouet, de la nourriture, ou une sortie en voiture à 20 h alors qu'il doit aller à l'école le lendemain matin.



Le couple est de toute évidence douloureux face à la situation, la maman se sent désavouée, le papa ressent une difficulté à poser sa parole face à ses beaux-parents, parce que la seule solution qui lui apparaît est de se mettre véritablement en colère jusqu'à, pourquoi pas, mettre à la porte les grands-parents qui, malgré maintes demandes, outrepassent leur rôle.



Actuellement, l'enfant est assez grand pour chercher les faiblesses de chacun et il semble bien que ce papa doive soutenir sa femme quitte à provoquer une dispute en revendiquant haut et fort auprès des grands-parents, que ceux-ci n'interviennent plus lorsque la mère ou le père a prononcé un interdit à leur enfant.


Un autre père, s'adressant au papa du petit garçon de 4 ans, le confirme dans son envie, et lui dit qu'il ne voit pas d'autre solution, après des mois de tentatives inutiles de dialogue, que d'affirmer haut et fort son autorité auprès de la grand-mère.

 

 

QUAND L'OBJET DU CAPRICE PREND LE TAPIS VOLANT

Une maman explique des nuits fort difficiles actuellement. Son fils, âgé de 2 ans et demi, réclame, la nuit, des choses insensées, qu'il n'a évidemment pas, ce qui déclenche dans la maison et pour les voisins, des crises de colère assaisonnées de hurlement.
La maman ne cède pas, l'enfant finit par transformer sa demande en rêve.



Cet exemple excellent amène l'une des solutions possibles : Rien n'empêche les enfants d'avoir l'envie, d'un jeu, d'une nourriture lorsque ce n'est pas l'heure, etc... Mais nous pouvons parfaitement en faire un jeu, et calmement, sans énervement, dire à l'enfant : - ET SI tu avais cela, qu'est-ce que tu ferais ?
C'est-à dire mettre de l'imagination dans l'exigence de l'enfant et lui apprendre que ce que l'on a pas, on peut en rêver.
On peut alors, aussi, lui parler de nos rêves, et l'assurer que même lorsqu'on est grand, on rêve d'avoir des choses que l'on aura jamais ou peut-être plus tard.

C'est alors qu'une maman a dit :
- On peut alors dire à notre enfant : Je ne VEUX pas t'acheter ce jouet.

Sans aucun doute, ce "Je ne VEUX PAS" serait l'aboutissement d'une position adulte, bienveillante mais ferme, vis-à-vis de l'enfant.

charlot 2

Partager cette page

Repost 0